team

Quatuor Niobé, saxophones

C’est au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris que les quatre musiciens Jan Gricar, Eudes Bernstein, Makoto Hondo et Maxime Bazerque se rencontrent et forment le Quatuor Niobé.

Partageant la même passion pour la musique de chambre, ils décident de suivre des cours avec Lazlo Hadady, professeur du célèbre Quatuor Habanera, et Claude Delangle, professeur de saxophone au CNSMDP.

Le Quatuor Niobé a eu le plaisir de se produire dans plusieurs lieux parisiens depuis sa création en 2015.

Le Quatuor Niobé est convaincu que la musique n’a pas de frontières : il propose ainsi un répertoire atypique allant de la transcription baroque à la musique contemporaine, en passant par la musique dite « actuelle »…

—————————-

GricarJan Gricar, né en 1992, étudie actuellement en première année de Master au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris avec Claude Delangle.

Il joue fréquemment comme soliste ou chambriste sur diverses scènes en Slovénie, Allemagne, Autriche, Italie, Serbie, France, Hongrie, Bosnie… dans les cycles Jeunesses Musicales de Ljubljana, Jeunesses Musicales de Slovénie, au Festival Lent, Festival Nei Suoni dei Luoghi, Festival Young Classic Europe…

Il joue en tant que soliste avec l’Orchestre Symphonique RTV Slovénie, l’Orchestre Philharmonique de Slovénie, l’Orchestre Symphonique de l’Académie de musique de Ljubljana et l’Orchestre Symphonique du Conservatoire de Ljubljana. En 2014, il participe à une série de concerts avec l’Orchestre Symphonique RTV Slovénie avec le Concerto d’Henri Tomasi.

Il participe à divers concours : Eurovision Young Musicians en 2008 (finaliste – finale avec l’Orchestre Symphonique de Vienne), Concours national de Slovénie TEMSIG en 2007 et 2010 (1er prix), Concours international pour instruments à vent à Pozarevac en 2009 (Serbie, 1er prix), Concours international Saksistra en 2010 (Slovénie, 1er prix), Concours international Marco Fiorindo en 2011 (Italie, 1er prix, plus jeune lauréat de l’histoire du concours), Concours international ISSAC (International Saxophone Syposium And Competition) en 2012 (Columbus, Georgia – USA, 2e prix ), Concours international Nova Gorica en 2009 et 2013 (Slovénie, 2e prix), Concours international Svirel en 2014 (1er prix, lauréat absolu de la discipline instruments à vent, cuivres et percussions), Concours international Adolphe Sax en 2014 (Dinant – Belgique, semi finaliste), Concours New Talent (Bratislava – Slovaquie, finaliste).

En 2012, il est boursier de la Yamaha Music Foundation of Europe.

Après avoBernsteinir débuté ses études musicales au Conservatoire de Poissy avec Jean Michel Goury, Eudes Bernstein étudie au CRD de St Germain en Laye avec Anne Lecapelain, et avec Philippe Portejoie au CRR de Paris où il obtient son Diplôme d’Etudes Musicales à l’unanimité avec les félicitations du jury. Il se perfectionne ensuite au CRR de Versailles avec Vincent David et y obtient son prix de perfectionnement à l’unanimité avec les félicitations du jury. Il intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris en 2013, où il étudie actuellement avec Claude Delangle. Il y poursuit également un parcours d’écriture, de piano et d’improvisation.

Il se produit aux journées d’ouverture de la Philharmonie de Paris, lors d’une création de Benjamin Attahir au Congrès mondial du saxophone et au Théâtre du Chatelet en 2015.

Il participe à de nombreuses master-classes avec des solistes internationaux tels que le Quatuor Habanera, Arno Bornkamp, Clément Himbert, Julien Petit, Masataka Hirano, Kyle Horch, Nicolas Prost, Pierre Strauch. Il participe à l’Université européenne du saxophone à Gap en 2012.

Il est lauréat des concours nationaux et internationaux Bellan, Saxiana, L’Haÿ les Roses, Lempdes, Saxophone Parisien et demi-finaliste aux concours internationaux Nova Gorica et Andorra Sax Fest.

Il participe à l’Orchestre d’harmonie des jeunes de France pour une tournée en Autriche et également à l’Orchestre d’harmonie et symphonique du CRR de Paris et du CNSMDP.

Il enregistre le concertino Sax Trip de Thierry Escaich avec l’Orchestre des jeunes du CRR de Paris sous la coordination de Xavier Delette et du compositeur.

Il se produit en soliste avec le Polish Chamber Philharmonie Sopot sous la direction de Sergio Cardenas dans le Festepiele de Rostock, avec l’Orchestre des jeunes du 16e arrondissement, avec l’Orchestre des jeunes du CRR de Paris, l’Ensemble de saxophones du CRR de Versailles et de l’Académie Habanera.

Il organise en mai 2015 la journée « Berlin 1930 » au Château de Villiers à Poissy, sur le thème des compositeurs dégénérés sous le IIIe  Reich (concerts, conférences…).

BazerqueNé dans le Gers en 1995, Maxime Bazerque débute le saxophone dans une petite école de musique, avant de poursuivre au Conservatoire de Toulouse dans la classe de Philippe Lecocq, où il obtient son DEM avec la mention très bien à l’unanimité. Il y obtient également le prix de musique de chambre à l’unanimité avec les félicitations du jury.

Il participe à de nombreuses master-classes avec Claude Delangle, Vincent David, Arno Bornkamp, Masataka Hirano, etc… et remporte en 2014 le Concours Inter Clubs tous instruments confondus.

Parallèlement à ses études en saxophone classique, Maxime Bazerque développe un sens profond pour les musiques actuelles et le jazz. Il étudie actuellement le jazz au Conservatoire du 17e arrondissement de Paris avec Luigi Grasso. Il joue aux côtés de Cali, Boulevard des airs, Ceux Qui Marchent Debout, et même dans le big band qui accompagnait Zaz au Festival Jazz in Marciac.

Il intègre en 2015 à l’unanimité du jury la classe de Claude Delangle au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris.

NHondoé en 1989 au Japon, Makoto Hondo étudie à l’Université des Arts de Tokyo et intègre ensuite le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans la classe de Claude Delangle. Depuis septembre 2015, il étudie au Conservatorium van Amsterdam dans la classe d’Arno Bornkamp grâce au programme d’échange Erasmus.

Il remporte le premier prix du 7e Concours international en Slovénie (2013), le premier prix du Concours international Adolphe Sax à l’Haÿ-les-Roses (2014) et le premier prix du 2e Concours international de saxophone en Andorre (2015).

Makoto Hondo est soutenu par la Fondation Yamaha du Japon depuis 2015, ainsi que par la Fondation L’Or du Rhin et la Fondation Meyer en France.

Passionné, il est très engagé dans le développement du répertoire du saxophone baryton.