team

ELIANE REYES

« Un merveilleux talent pour la musique » Martha Argerich.

«In the last few years, nobody impressed me as much as this young pianist, she is already a real artist and deserves all the help to establish herself publicly» Vladimir Ashkenazy.
« Eliane Reyes travaille magnifiquement sur les timbres grâce à la souplesse d’un jeu qui sait raconter» Stéphane Friederich (Piano magazine).
«Reyes performs with poetic sensitivity and deftness » Jack Sullivan (American record guide).
«Eliane Reyes, a young and wonderfully gifted pianist, takes a different view and her performances are memorably refined, dextrous and committed » Bryce Morrison (Gramophone)
« Personnalité éclatante de la scène musicale d’aujourd’hui » (Jacques De Decker),
Éliane Reyes, prodige belge du piano, donne son premier concert à 5 ans à l’issue duquel elle reçoit le prix César Franck.
Formée par sa mère dès l’âge de trois ans, elle écrit elle-même les cadences des concertos de Mozart qu’elle interprète entre l’âge de 9 et 13 ans. À dix ans, elle donnera une intégrale des valses de Chopin qui enthousiasmera Gyorgy Cziffra qui, tout comme Martha Argerich et Vladimir Ashkenazy, la parrainera. Lauréate de la fondation Cziffra à Senlis, en 1987 elle se distinguera la même année au festival Tibor Varga à Sion, sous la direction du maître hongrois ainsi qu’au Concertgebouw d’Amsterdam avec l’orchestre du même nom sous la direction de Sergio Commissiona.
Elle poursuivra ses études musicales au Conservatoire Royal de Musique de Bruxelles,
à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth, la Hochschule der Künste de Berlin, au
Mozarteum de Salzbourg, au Lemmens Institut de Leuven et au Conservatoire National
Supérieur de Musique de Paris. (sous l’égide de Jean-Claude Vanden Eynden, Hans
Leygraf, Alan Weiss, Brigitte Engerer, Jacques Rouvier et Michel Beroff)

Elle a aussi le privilège de jouer pour de nombreuses masterclasses de haut niveau
international (Paul Badura-Skoda, Abdel-Rahman El-Bacha, Alexander Lonquich, Murray
Perahia, Manahem Pressler, Gyorgy Sebök, Fou T ‘Song et — avec comme partenaire
Marie Hallynck — Natalia Gutmann et Mstislav Rostropovitch) 1er prix à l’unanimité du concours International à Ettlingen et prix spécial pour la meilleure interprétation artistique, en Allemagne, elle remporte également le concours « Cervantes » à Cuba ainsi que « Tenuto » et « Pro Civitate » ; finaliste des concours internationaux de Montréal, Clara Schumann à Düsseldorf, 2ème prix Emmanuel Durlet, Maria Casals (en musique de chambre)… ses prestations lui valent une reconnaissance universelle et le soutien des fondations Rheinold Blüthner, Nany Philippart, Rotary, Sir Georg Solti et Vocatio.

Invitée en récital à Berlin et au festival St-Moritz par le pianiste Vladimir Ashkenazy, ainsi qu’au festival « Progetto Martha Aergerich » à Lugano, Éliane Reyes a eu l’occasion de se produire avec des artistes tels que Augustin Dumay, Ivry Gitlis, Misha Maisky ou José van Dam.

Professeur de piano au Conservatoire Royal de Musique de Bruxelles depuis 2012, où
elle succède à Eugene Moguilevsky et Jean-Claude Vanden Eynden et de piano-complémentaire au CNSM de Paris depuis 2006, elle poursuit une carrière internationale de récitaliste, chambriste et soliste, suscitant une admiration croissante du public et de la presse.

En 2010, elle s’est vue décerner une « Octave » de la Musique, distinction accordée par un jury composé de personnalités des médias et du monde de la musique belge pour
l’ensemble de sa carrière. Elle a été nominée aux « International Classical Music Awards » en 2011, 2012 et 2014.

Sa discographie principalement pour la firme Naxos mais aussi Azur Classical, Dux,
Grand Piano, Kalidisc, Fuga Libera, Intégrale distribution et Pavane, recouvre des œuvres
de Nicolas Bacri, Debussy, Godard, Michel Lysight, D. Shostakovich, Jean-Maris Simonis et
A. Tansman. Elle lui a valu de nombreuses récompenses : « Pianiste maestro » dans la
revue « Pianiste » ; « Ring » de Classis info ; « Joker »de Crescendo ; « Supersonic » dans Pizzicato, 4 étoiles dans « Classica », 5 Diapasons dans Diapason ainsi qu’un Award Recommendado dans le magazine musical espagnol CD Compact. Elle a par ailleurs
obtenu la « Clé d’or » de l’année 2011 Res Musica pour son enregistrement en solo des 24 intermezzi d’A. Tansman.

L’année 2015 verra Éliane Reyes travailler à l’enregistrement d’un album entièrement
consacré à l’intégrale des Valses de Chopin pour la firme Azur Classical. L’enregistrement aura lieu en juillet au prestigieux Studio 4 à Flagey (Bruxelles). Le même mois, en France, elle sera l’invitée du « Festival des Arcs ».