Trio Paul LAY, « Alcazar Memories »

Trio Paul LAY, « Alcazar Memories »

Date: 18 février 2018

Heure 16 h 30 min

Billets

12 €

Rue Jules Michelet Centre Culturel

Il faut dire que le trio Paul Lay est lui-même exceptionnel ; jugez-en : en 2016, le pianiste Paul Lay reçoit le prix « Django Reinhardt » décerné par l’académie du jazz qui distingue le meilleur artiste de jazz français de l’année ; Il est également élu révélation française par le critic poll de Jazz Magazine. En 2014, il reçoit le grand prix du disque de jazz de l’académie Charles Cros, avec son album Mikado ; selon Francis Marmande (Le Monde), “c’est le plus brillant pianiste de jazz de sa génération“. Dans son trio, il est associé à la chanteuse suédoise, compositrice et improvisatrice, Isabel Sörling, présente dans plus de 10 CD, et au génial contrebassiste provençal, Simon Tailleu qui, depuis dix ans, collabore avec les groupes les plus réputés.

Leur programme aussi est exceptionnel. « Alcazar Memories » , c’est un voyage hommage aux racines de la chanson populaire ; c’est aussi une affirmation de ce travail de composition et d’écriture qui, depuis quelques années, marque le talent de Paul Lay. Une alchimie parfaite entre la connaissance de l’histoire de la musique, classique, jazz et cette capacité à en extraire une nouvelle direction, de nouvelles voies pour présenter un univers où l’on se sent immédiatement conquis. Tout est réfléchi mais en douceur, en beauté, en tenant compte de la générosité et de la qualité de ses compagnons de route et de scène. Si Alcazar Memories repose sur le passé de ce cabaret marseillais qui a vu traverser les plus belles heures et les plus beaux concerts de la chanson française, le clin d’œil que lui porte Paul Lay contribue assurément à son renouveau et à porter à la connaissance de chacun un patrimoine d’une fraîcheur insoupçonnée.

Leur programme aussi est exceptionnel. « Alcazar Memories » , c’est un voyage hommage aux racines de la chanson populaire ; c’est aussi une affirmation de ce travail de composition et d’écriture qui, depuis quelques années, marque le talent de Paul Lay. Une alchimie parfaite entre la connaissance de l’histoire de la musique, classique, jazz et cette capacité à en extraire une nouvelle direction, de nouvelles voies pour présenter un univers où l’on se sent immédiatement conquis. Tout est réfléchi mais en douceur, en beauté, en tenant compte de la générosité et de la qualité de ses compagnons de route et de scène. Si Alcazar Memories repose sur le passé de ce cabaret marseillais qui a vu traverser les plus belles heures et les plus beaux concerts de la chanson française, le clin d’œil que lui porte Paul Lay contribue assurément à son renouveau et à porter à la connaissance de chacun un patrimoine d’une fraîcheur insoupçonnée.

Trio Paul LAY, « Alcazar Memories »

Il faut dire que le trio Paul Lay est lui-même exceptionnel ; jugez-en : en 2016, le pianiste Paul Lay reçoit le prix « Django Reinhardt » décerné par l’académie du jazz qui distingue le meilleur artiste de jazz français de l’année ; Il est...